Sarre-Union s’engage dans la lutte contre le tabagisme aux côtés de la Ligue contre le cancer

#Culture

Publié le

Genèse du projet

Le Comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer (Ligue 67) développe depuis 2014 le projet « Espace sans tabac » (EST) qui labellise sans tabac des espaces publics extérieurs.

A ce jour, 1122 espaces sont labellisés « Espace sans tabac » dans 402 communes du Bas-Rhin (au 30 novembre 2022), dont Sarre-Union, depuis 2016.

Aujourd’hui, il existe quatre « Espaces sans tabac » au sein de la commune de Sarre-Union :

  • L’aire de jeux pour enfants
  • Le city-stade
  • Devant l’école maternelle
  • Devant l’école primaire

Les objectifs du projet Espaces Sans Tabac sont multiples :

  • Réduire l’initiation au tabagisme des jeunes et encourager l’arrêt du tabac
  • Éliminer l’exposition au tabagisme passif, notamment des enfants
  • Promouvoir l’exemplarité et la mise en place d’espaces publics conviviaux et sains
  • Préserver l’environnement (aires de jeux, squares, abords des écoles…), des mégots de cigarettes polluants et incendiaires.
  • Rompre le lien entretenu par l’industrie entre les loisirs et le tabac.

Exprimez-vous au sujet des espaces sans tabac

Pour plus d’informations et pour vous exprimer sur le sujet, nous vous invitons à scanner avec votre smartphone ce QR Code :

Vous pouvez également répondre au questionnaire en ligne :

Vos avis comptent !

Des sessions de médiation tabac organisées à Sarre-Union

Depuis le mois de novembre, La Ligue contre le cancer vient à votre rencontre pour échanger et recueillir votre avis sur ce sujet. En compagnie de Christophe Schoenacker, conseiller municipal délégué et correspondant local de la Ligue contre le cancer, des médiateurs tabac sont venus à Sarre-Union.

Clémence Bayard, assistante chargée de prévention au comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer, accompagnée de Guillaume Parat et Robin Wisson, deux stagiaires en service sanitaire (étudiants en pharmacie) ont parcouru la commune dans l’espace public le mardi 22 novembre à Sarre-Union pour recueillir les avis des habitants.

Les médiateurs seront présents une nouvelle fois à Sarre-Union le jeudi 8 décembre de 9h30 à 12h. N’hésitez pas à aller à leur rencontre et donner votre avis sur les espaces sans tabac !

Ensemble, engageons-nous dans la démarche de « dénormalisation » du tabagisme !

Le projet actuel

Ce projet porté par La Ligue 67 est mené dans six communes dites « pilotes ». Il présente plusieurs composantes permettant l’accompagnement de la commune :

  • La mise en place de la médiation tabac pour recueillir l’avis de la population et échanger avec elle sur la thématique tabac,
  • Labelliser de nouveaux espaces sans tabac,
  • Soutenir la commune sur les différents éléments de communication,
  • Mettre en place des actions de prévention à destination de publics ciblés.

L’objectif du projet vise la dénormalisation du tabagisme à travers la modification de la représentation de la population concernant le comportement de fumer dans certains endroits publics. La finalité serait que le tabagisme ne soit plus considéré comme un acte « normal » et que les personnes se questionnent quant à leurs comportements en santé.

Les différentes données recueillies permettront l’alimentation d’un « guide de recommandations » faisant émerger les freins et les leviers au développement du projet EST. Cela afin de pérenniser les actions de lutte contre le tabagisme dans les communes partenaires. Il sera destiné aux collectivités Bas-Rhinoises, aux autres Comités départementaux du Grand-Est de la Ligue contre le cancer et aux partenaires désireux d’investir les EST.

La Ligue 67 est accompagnée par l’ORS Grand-Est dans la réalisation de l’évaluation du présent projet.

Pourquoi arrêter de fumer en quelques chiffres

Pour l’environnement :

  • La production et la consommation de tabac rejettent 80 millions de tonnes de CO2 chaque année,
  • 22 milliards de tonnes d’eau sont nécessaires à la production de tabac chaque année (= 15 millions de piscines olympiques), 1 mégot pollue jusqu’à 500 L d’eau potable,
  • Un mégot contient plus de 7 000 produits chimiques toxiques, perturbateurs endocriniens, cancérigènes,
  • En France, le poids de mégots jetés au sol chaque année représente 2x le poids de la Tour Eiffel soit 20 200 tonnes.

Pour la santé :

  • 75 000 décès sont imputables au tabac chaque année en France, on parle du premier facteur de risque de cancer et le plus mortel,
  • Le tabac provoque un grand nombre de maladies chez le fumeur mais aussi chez son entourage : broncho-pneumopathie chronique obstructive, pathologies respiratoires, cardiaques, vasculaires…

Pour le porte-monnaie :

  • En France, le ramassage de mégots coûte en moyenne 38 euros par an et par habitant,
  • On fait le calcul : pour environ 10 euros le paquet de cigarettes, en arrêtant de fumer si l’on consomme un paquet par semaine, on économise 80 euros et sur une année l’économie est de 4160 euros !