La commune de Sarre-Union a inauguré ses « Espaces sans tabac »

#Culture

Publié le

Le vendredi 7 juin 2024, la commune de Sarre-Union a inauguré ses « Espaces sans tabac ».

L’événement a réuni devant le groupe scolaire Gilbert SCHNEIDER, président de la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin, Robert HERRMANN, membre du bureau de la Ligue, Noémie PONSIN chargée de prévention à la Ligue, des conseillers municipaux parmi lesquels Christophe SCHOENACKER, également coordinateur de l’Espace Ligue de l’Alsace Bossue, et des bénévoles de l’Espace Ligue de Sarre-Union.

Gilbert SCHNEIDER s’est réjoui de cette inauguration qui « s’ajoute à la longue liste des actions réalisées par la municipalité en faveur de la Ligue ces dernières années ».

Pour animer cet événement en musique, les élèves de la classe de CM2 bilingue d’Olivia ROTH ont interprété « La tendresse » de Bourvil et « Le poinçonneur des Lilas » de Serge Gainsbourg.

Isabelle MASSON, première adjointe au maire Marc SÉNÉ et directrice du groupement scolaire, a souligné la sensibilisation menée auprès des élèves de CM2 au sujet de ces espaces mais aussi l’engagement de toutes les 16 classes de l’école lors de l’opération « Octobre Rose » par la réalisation de dessins de mains représentant les chaines de l’amitié.

Les « Espaces sans tabac » sont des lieux extérieurs délimités et/ou identifiés, où la consommation de tabac est interdite. Ce label est mis à disposition par la Ligue contre le tabac aux communes qui en choisissent les lieux.

À Sarre-Union ils se situent :

  • Devant l’école élémentaire, rue du Chalet ;
  • Devant l’école maternelle, rue du Chalet ;
  • À l’aire de jeux, rue du Chalet ;
  • Au city-stade, rue du Chalet ;
  • Au patio du Centre socio-culturel.

Notons que Sarre-Union est une commune pilote du projet « Espace sans tabac » dans le Bas-Rhin. La Ligue y teste de nouvelles formes de communication et de nouvelles actions au plus près de la population, notamment les « médiations tabac ». Celles-ci sont menées depuis trois ans à Sarre-Union par des étudiants qui vont au contact direct du public. L’objectif est de sensibiliser au respect des « Espaces sans tabac » et d’essayer de « dénormaliser » la consommation de tabac dans notre société, sans moralisme mais avec pédagogie.

Avec les données recueillies depuis 2018 dans les communes pilotes, l’idée est d’éditer un guide de recommandations. Celui-ci sera suivi par la Ligue au niveau départemental mais aussi national afin d’accompagner les communes et autres comités de la Ligue dans leurs actions en faveur des « Espaces sans tabac ».

À ce jour, La Ligue contre le cancer a contribué à la labellisation de plus de 7000 « Espaces sans tabac » dans 73 départements !