Le certificat « qualité de l’air »

Le certificat « qualité de l’air »

 

La circulation routière est l’une des causes de la pollution atmosphérique.

Dans ce contexte, le certificat « qualité de l’air » permet à l’état ou aux collectivités territoriales de moduler les dispositifs applicables aux véhicules, en particulier les conditions de circulation et de stationnement afin de favoriser l’utilisation des véhicules les moins polluants et ainsi de réduire la pollution atmosphérique et ses impacts sur la santé de la population.

Les véhicules sont répartis en six classes environnementales, les véhicules les plus polluants n’étant pas éligibles au certificat « qualité de l’air ».

Les classes environnementales sont identiques pour l’ensemble du territoire national.

La classification dépend du type de véhicule (voitures particulières, deux roues, tricycles et quadricycles, véhicules utilitaires légers et véhicules lourds dont autobus et autocars), de sa motorisation et de la norme européenne d’émissions polluantes qu’il respecte (dite « norme Euro »).

Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques.

La classification du véhicule est valable pour toute la durée de vie du véhicule. Les véhicules et tracteurs agricoles, les voitures de fonction ou les véhicules appartenant à une flotte publique ou privée sont concernées par cette classification.

Pour obtenir le certificat « qualité de l’air » je vous invite à le commander à l’adresse Internet suivante : https://certificat-air.gouv.fr

Le prix d’un certificat est de 4,18 € payable en ligne. Ce prix couvre les seuls frais de fabrication et d’envoi du certificat, ainsi que les frais de gestion dont le centre d’appels.

Une fois la demande effectuée, le demandeur reçoit par courrier électronique un récépissé attestant la catégorie de son certificat, en attendant de recevoir son certificat par voie postale.

 


Retour à la liste des actualités